Différence entre la pension alimentaire et la retraite

différence entre pension alimentaire et la retraite

La pension alimentaire et la retraite sont deux choses bien différentes. La pension alimentaire est un montant versé par l’État après cotisation d’un certain nombre d’années à son service. Elle repose sur le montant de la rémunération de base, le nombre de trimestres validés et la durée de cotisation. Quant à la retraite, elle est plutôt un régime de pension alimentaire basé sur le nombre d’années de service définies pour établir son montant.
Si vous avez du mal à vous y retrouver, pas de panique, nos experts vous expliquent tout dans cet article.

Sommaire

La pension de retraite alimentaire

Si vous êtes militaire, vous pouvez entrer en possession de diverses pensions de retraite.

La pension des fonctionnaires

La pension est une somme d’argent que l’État vous verse après que vous ayez cotisé un certain nombre d’années à son service. On distingue les agents des trois fonctions publiques qui sont :

  • l’État,
  • l’hospitalière,
  • et la territoriale.

Pour savoir à combien s’élève votre pension, il vous suffit de prendre en compte le montant de votre rémunération de base, le nombre de trimestres validés et la durée de cotisation. Notez bien que le système de calcul de retraite est pareil pour tous les fonctionnaires. Cependant, il faut préciser que le calcul des pensions de retraite des militaires présente quelques spécificités.

calcul de la pension fonctionnaire cgpm

La différence entre pension alimentaire et retraite

Avant de différencier pension alimentaire et retraite, il faut déjà savoir ce qu’est la retraite. Il s’agit en réalité d’un régime de pension d’État particulier, étant donné qu’elle est englobée dans les régimes spéciaux. Elle repose essentiellement sur le nombre d’années de service qui sont définies pour faciliter l’établissement du montant de votre retraite. En conséquence, vous avez la possibilité de prétendre à votre retraite, même si l’âge minimal n’est pas encore atteint.

Avec un tel système, il vous est possible, et ceci, de façon théorique, de partir à la retraite dès l’âge de 43 ans. Pour prétendre à une retraite à taux plein, il est nécessaire que vous ayez cumulé 27 années de service si vous êtes officier et 17 années dans le cas où vous seriez non officier. Sur la base de ces statuts, la limite d’âge oscillera entre 47 et 67 ans.

La retraite, de façon générale, est axée sur les cotisations. Seulement, les militaires ne cotisent pas à la même caisse d’allocation que les agents territoriaux. Ici, le régime de retraite cotise auprès de deux caisses bien distinctes.

Tout d’abord, vous avez le Service des Retraites de l’État (SRE). C’est ce régime qui régit également les fonctionnaires d’État tels que les enseignants, les magistrats… Outre le SRE, il y a la RAFP. C’est le régime de retraite additionnel de la fonction publique qui s’occupe des primes et autres avantages.
Pour un militaire, la cotisation à ces deux caisses est obligatoire, car c’est le cumul qui constitue l’essentiel de ses revenus de retraite. Pour le calcul de votre montant de retraite, l’État tient compte du montant des six derniers mois de votre solde avant votre départ en retraite et du nombre d’annuités.

Pension d’invalidité et retraite

La pension civile constitue une allocation temporaire ou définitive pour indemniser les personnes qui ont contracté une infirmité lors de leur fonction ou par suite de faits de guerre ou de terrorisme. Cet avantage intègre aussi les éléments de pénibilité de vos années de service comme les blessures à répétition, l’éloignement dans les zones dangereuses… Les corps de métiers marins et aériens en bénéficient également.

Une blessure ou un handicap peut augmenter le montant de votre pension. Cependant, il faut rappeler que cela dépend de la gravité de vos blessures. Aussi, ce revenu supplémentaire peut être limité dans le temps. Sachez que même les civils qui ont subi des dommages corporels lors de faits de guerre ou en étant victimes de terrorisme peuvent aussi prétendre à cette pension d’invalidité.

Les particularités de la caisse retraite de gendarmerie

Comme les militaires, le critère principal n’est pas l’âge de départ à la retraite, mais plutôt le nombre d’années de service. Par ailleurs, le caractère dangereux et pénible de l’emploi est pris en compte lors du calcul de votre retraite.

De ce fait, vous devez aussi cotiser pour la RAFP. Mais contrairement aux militaires, c’est la caisse de pension civile et militaire de retraite (CPCMR) qui s’occupe de vous. Ce sera donc l’addition de ces deux caisses qui va constituer le fonds de vos revenus.

Un autre critère pour le calcul de la retraite concerne votre grade. Si vous êtes gradé ou non, le calcul ne sera pas le même. Ainsi, il peut y avoir des différences dans l’âge de départ à la retraite, ainsi que le montant des indemnités.

Le cumul d’une pension alimentaire et d’un emploi : les conditions

La retraite d’un militaire se distingue par la possibilité de réaliser le cumul d’une pension de retraite avec les revenus d’une activité. Cette nouvelle activité engendre de nouveaux droits à un nouveau régime de retraite.

Généralement, lorsque vous quittez l’Armée, vous pouvez vous consacrer aussi bien à une activité du secteur public qu’à une activité du secteur privé. Seulement, le montant de votre retraite sera déterminé en fonction du secteur que vous aurez choisi.

Si c’est le secteur public qui vous recrute, le cumul des cotisations de votre nouvelle activité est bel et bien possible. Seul bémol, le montant devant s’ajouter à votre pension de retraite militaire sera plafonné. Vos annuités joueront également un rôle important.

Pour faire court, si votre carrière n’atteint pas les 25 ans, vous pouvez cumuler sans avoir de retenues. Par contre, si vous avez plus de 25 ans de carrière, vous subirez une décote sur votre pension de retraite militaire.

Dans le cas où vous vous dirigiez vers une activité du secteur privé, le cumul de vos cotisations durant votre carrière militaire ainsi que celle de votre activité actuelle sera intégrale.

Vous avez aimé notre article et vous avez maintenant différencié la pension alimentaire et la retraite ? Parfait ! Sachez que les retraites militaires vont changer alors n’hésitez pas à découvrir toutes les réformes des militaires qui entreront en vigueur en 2025.

Néanmoins, vous pouvez également commencer à vous construire un patrimoine rentable et durable grâce à l’immobilier locatif.

Pour ce faire contactez notre agence CGPM Conseils en remplissant le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.