Patrimoine locatif du gendarme et du militaire

epargne patrimoine locatif

La gestion du patrimoine locatif du gendarme et du militaire

 

 

Notre stratégie de gestion de votre patrimoine locatif :

 

Lors de la prise de retraite par les gendarmes ou militaires, on a pu constater un problème de taille. Ce dernier est la perte de la Concession de Logement par Nécessité Absolue de Service (CLNAS).

Pour compenser la suppression de la CLNAS à l’après carrière, il n’y a qu’une seule solution : Epargner.

En effet, la stratégie est de se constituer un capital, qui à la retraite sera suffisamment important pour acquérir une résidence principale voire un patrimoine locatif en plus.

De part notre expérience, envisager d’acquérir un bien immobilier en le louant ou non, pour qu’il devienne une résidence principale à la retraite, s’avère être très souvent un très mauvais calcul. Autant sur le plan financier que fiscal.

Ainsi, lorsque l’on acquiert une résidence secondaire (en vue qu’elle devienne principale),on ne bénéficie d’aucun avantage :

  • Pas de réduction d’impôt
  • Aucun amortissement des charges (Comme par exemple des travaux, intérêts d’emprunt, taxe foncière etc.)
  • Et pas de récupération de TVA

De plus, on est seul à payer le prêt, sans locataire pour payer une part de la mensualité du crédit, ce qui fait baisser la capacité d’emprunt et donc le montant emprunté.

Enfin, il faut entretenir à ses frais le bien régulièrement, alors que vous ne l’utilisez que très peu. De plus, à la retraite votre « destination de rêve » peut changer, soit pour vous rapprocher de votre famille par exemple ou pour tout autre événement de la vie totalement imprévu.

Ainsi, fort de ce constat, nous conseillons de procéder en deux étapes. Tout d’abord, durant sa carrière se constituer un patrimoine important grâce à l’investissement locatif. Puis dans un second temps, lors de la retraite, ce patrimoine pourra générer :

  • soit une rente suffisante pour se payer un loyer où l’on souhaite
  • soit permettra d’acquérir au moment voulu, la résidence principale en parfaite adéquation avec les desiderata au moment précis du départ en retraite.

 

Exemple :

Achat résidence secondaire : 200 000€ sur 20 ans, soit 1000€/mois de crédit.

Investissement patrimoine locatif sur 20 ans avec 1000€/mois. Cela permet, grâce aux loyers et aux avantages fiscaux divers selon votre profil de vous permettre d’acquérir minimum 2 appartements de 150 000€, soit un patrimoine de 300 000€.

 

Conclusion :

Pour un même effort d’épargne, l’investissement locatif permet tous flux confondus, d’obtenir un patrimoine supérieur de 50% à la résidence principale.

 

Vous souhaitez envisager votre retraite avec CGPM ?

Contactez nous directement sur notre site via le lien suivant : https://www.cgpm.immo/contact/

Ou encore rejoignez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/CGPM.immo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *