Tout savoir sur la rentabilité d’un investissement locatif

investissement-locatif

Bien calculer la rentabilité d’un investissement locatif est capital pour la réussite d’un projet dans l’immobilier, surtout quand on est militaire. Il permet de faire des bénéfices tout en réduisant ses charges et impôts. Investir dans du locatif quand on est militaire est un placement rentable, qui a de nombreux avantages.

Après la lecture de cet article, vous saurez comment investir dans l’immobilier locatif, vous constituer un patrimoine et avoir un revenu complémentaire régulier.

 

SOMMAIRE

 

Les avantages d’un investissement locatif pour les militaires

Le militaire qui souhaite investir dans l’immobilier peut demander un prêt pour fonctionnaire auprès de sa banque. De plus, il a l’avantage de souscrire au prêt taux zéro (PTZ) qui lui permet d’acquérir une résidence principale.

La législation en faveur de la rentabilité immobilière

Plusieurs dispositifs permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt lorsqu’un investissement locatif est réalisé. Avec la loi Pinel de 2019 par exemple, investir dans un bien immobilier neuf et s’engager à le louer pour une période de 6, 9 ou 12 ans attribue plusieurs avantages fiscaux. En contrepartie, l’investisseur se voit réduire son impôt de :

  • 12 % s’il s’engage sur 6 ans ;
  • 18 % si son engagement dure 9 ans ;
  • 21 % sur une durée de 12 ans.

À la fin de la période d’engagement, l’investisseur peut vendre son bien, continuer à le louer ou l’utiliser à titre personnel.

Il est possible d’acquérir un bien neuf sans apport en faisant un prêt bancaire. Le remboursement de celui-ci se fera simplement avec les loyers perçus et l’avantage fiscal qui découle de la réduction de votre impôt. La réduction d’impôt n’est applicable que si vous avez, au plus, 2 logements par an.

Certes, l’investissement locatif permet d’acquérir un immeuble et de le louer afin qu’il soit rentable, mais tous les immeubles n’assurent pas un meilleur rendement locatif.

 

Les immeubles touchés par la réduction d’impôt

Pour que l’investissement locatif soit rentable, il faut cibler :

  • Un logement neuf,
  • Un logement en l’état futur d’achèvement,
  • Un logement que vous faites construire,
  • Un logement en travaux de rénovation,
  • Un logement en travaux de réhabilitation.

Avant d’acheter pour faire de l’investissement locatif, il est indispensable d’évaluer la rentabilité locative parce qu’elle donne le taux de rentabilité du futur investissement.

 

La rentabilité locative : l’unité de mesure de votre patrimoine

Connaître la rentabilité d’un investissement locatif sera d’une grande aide pour évaluer le rendement de son futur investissement. Dans l’objectif de louer un immeuble, la rentabilité locative est l’élément clé à évaluer. C’est la somme d’argent que l’investissement gagnera en une année après la déduction des charges et le prix d’achat de son bien immobilier. Elle se mesure en pourcentage. L’objectif est d’avoir le meilleur rendement locatif pour chacun de vos biens. Il faut donc accorder une importance particulière à la gestion de son patrimoine locatif, notamment lorsqu’on est gendarme ou militaire.

 

Le calcul de la rentabilité d’un placement immobilier locatif

Tout investisseur est en droit de se demander comment se fait le calcul de la rentabilité locative. 2 types de rentabilité sont à prendre en compte pour apprécier la rentabilité d’investissement locatif :

La rentabilité locative brute

Elle est relative, car les impôts n’y sont pas inclus. Il ne faut pas tenir compte des charges telles que les frais d’entretien du bien, les taxes foncières, etc. Pour la calculer, il suffit de faire le montant annuel du loyer divisé par le coût d’achat multiplié par 100.

Rentabilité locative brute = loyer annuel/prix total d’achat x 100

La rentabilité locative nette

Elle est plus précise dans le sens où elle tient compte des charges qui incombent en tant que propriétaire de l’immeuble. Il s’agit principalement des :

  • Frais d’entretien ;
  • Frais de financement (garanties, intérêt d’emprunt, etc.) ;
  • Frais de gestion par une société ;
  • Frais d’assurance (propriétaire, loyers impayés) ;
  • Vacances locatives, etc.

La rentabilité nette peut être inférieure à la rentabilité brute en fonction des charges prises en compte.

Pour déterminer ce type de rentabilité, il faut faire la somme du loyer annuel moins les charges et les frais divers d’une part et d’autre part le prix total d’achat multiplié par 100 pour trouver votre rentabilité locative nette.

Rentabilité locative nette avant impôts = (loyer annuel – Charges et frais divers)/prix total d’achat x 100

 

La rentabilité d’un investissement locatif ne peut être réelle que si toutes les charges et les impôts sont inclus dans le calcul. Elle détermine la réussite d’un investissement.

 

Comment bien investir dans l’immobilier quand on est militaire ?

Les assurances de prêt représentent un véritable casse-tête pour les militaires. En effet, ils subissent des refus permanents vu que leur métier présente des risques très élevés, mais des mesures idoines existent pour remédier à cela ! Voici quelques conseils pour réussir votre investissement dans l’immobilier locatif. Sachez qu’il existe également différentes alternatives pour les gendarmes et les militaires qui veulent financer leurs projets.

 

Solliciter l’apport des mutuelles

Il existe plusieurs mutuelles permettant aux militaires de faire face au refus des assurances de prêt. Il y a par exemple :

  • La mutuelle de l’armée de l’air (MAA) ;
  • La Mutuelle Nationale Militaire (MNM) ;
  • La Caisse Nationale du Gendarme.

En sollicitant ces mutuelles, l’agent bénéficie d’un taux de 1 % sur le montant du prêt. Une fois les fonds disponibles pour l’investissement, il convient de tenir compte des critères appropriés pour réussir l’investissement.

 

Choix stratégique de l’emplacement du bien

La situation géographique de l’appartement, de la maison ou du parking est vitale. Où investir lors votre achat dans l’immobilier locatif est l’une des premières questions que vous devez vous poser. Le prix d’un appartement situé à Nantes diffère de celui à Paris ou à Lyon. Misez sur des localités où l’environnement est favorable : les transports en commun, les écoles, les infrastructures commerciales, les réseaux de télécommunication, etc.

 

Le recours à un professionnel immobilier

Faire appel à des professionnels compétents sera un atout non seulement dans le choix de son logement, mais aussi sur la rentabilité de son investissement locatif. Un agent immobilier indépendant ou une agence immobilière fera gagner de temps et de l’argent à son client.

 

Le choix du locataire idéal

Le locataire est aussi vital pour la rentabilité d’un investissement locatif. C’est celui-ci qui payera le logement et remboursera le prêt à la banque, il est alors important de bien le choisir.

Le locataire idéal doit être capable de payer régulièrement les loyers, de préserver le bien immobilier. Il ne faut pas hésiter à lui demander des justificatifs comme une caution solidaire, une caution pour l’intégralité du loyer à chaque colocataire.

 

La souscription d’une garantie

La garantie locative assure la rentabilité d’un investissement locatif, ne la négligez pas ! Rapprochez-vous d’une compagnie d’assurance et garantissez le paiement de votre bien immobilier. Souscrire à une Garantie universelle des risques locatifs ou une garantie des loyers impayés, assureront vos arrières.

 

    Vos données personnelles sont collectées par la société CGPM by CLConseils et disponibles à l’ensemble des filiales du groupe afin de répondre au mieux à votre demande. En remplissant ce formulaire, vous acceptez nos Conditions et reconnaissez avoir lu et compris notre Politique de confidentialité.


    captcha

    Sur le même thème

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *